Thème des 18èmes JFE – Autrement. Soifs d’Alternatives.

JFE 2013

     Le thème « Autrement » des Journées du Film Ethnographique de cette 18ème édition est à saisir dans la continuité du celui de l’année précédente qui était « Révolte(s) ». L’année dernière, nous invitions le public à regarder les différentes formes et causes de révolte ; allant d’un soulèvement populaire contre tout un système politique (printemps arabes) à une révolte individuelle contre les médias en France (Pierre Carles). Nous avons pu mettre en évidence que la révolte est née d’un sentiment intense de contestation du système dominant qui manifeste un désir de changement. Cependant, le temps qui suit la révolte a souvent été caractérisé par un affaiblissement de sa force active, c’est à dire que bien souvent le système remis en cause détourne les objectifs réels et effectifs des révoltés. Nous n’avons qu’à regarder notre histoire après la révolution française (de nombreux acquis ont été perdus) ou encore actuellement les problèmes auxquels sont confrontés les égyptiens.

     Continuant notre cheminement, il nous est apparu intéressant et légitime de diriger notre regard sur des alternatives aux systèmes. Nous voulons savoir ce qui se passe après ce sentiment de révolte ; l’individu dompte ce sentiment pour créer, inventer autre chose et autrement. Le but est alors de présenter d’autres possibilités que le système mis en place. L’alternative prend d’autres formes que la révolte, elle suscite une réflexion et une organisation mais elle est tout aussi animée par une envie de changement. Il est force de constater que l’alternative est née d’une pensée qui se manifeste par les actions d’individus car « le non faire » serait considéré comme une action stérile menant au fatalisme plutôt qu’a l’optimisme vis à vis du changement. De plus, nous notons une pauvreté des lectures anthropologiques dans ce domaine. L’anthropologie étant une science de l’Homme, les JFE seront l’occasion d’interroger notre discipline sur cette absence.

     Les films choisis nous présenteront des initiatives de groupe aussi bien à un niveau local que global. Nous pourrons ainsi voir que l’alternative peut aussi bien se placer dans les interstices du système (éducation) et donc admis, qu’en dehors et donc exclu (street art). L’un des objectifs du festival est de saisir la complexité de ce que revêt l’alternative au niveau des formes et du contexte dans lesquels s’ancrent ces actions, c’est pourquoi il nous faudra saisir ses limites ou ses dérives (notamment avec la projection du documentaire « Auroville »).

     Pendant une semaine, nous emmènerons le public à la découverte de plusieurs actions individuelles et collectives. Nous mettrons en avant différentes alternatives faisant référence à l’éducation, à l’environnement, au mode de vie, à l’art, mais aussi aux médias. Le support filmique sera l’occasion de susciter la parole de tout à chacun afin de déboucher sur notre propre définition de ce qu’est « l’alternative » ; l’objectif étant de mener une réflexion sur notre propre société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s